Université de Sherbrooke

Programme de médecine familiale / médecine d’urgence

Contact du programme Quota (approx) :
11 (contigent regulier)
0 (contingent particulier)
Dre Nathalie Gagnon
Directrice du Programme de formation complémentaire en médecine d’urgence
Stéphanie Charland, adjointe à l’enseignement universitaire
Courriel : medfam-urgence-med@usherbrooke.caFaculté de médecine et des sciences de la santé
Université de Sherbrooke
3001, 12ième Avenue Nord
Sherbrooke (Québec) J1H 5N4
Téléphone : (819) 820-6868 poste 14274
Télécopieur : (819) 564-5386

http://www.usherbrooke.ca/medecine_famille ou medfam-urgence-med@usherbrooke.ca

Sherbrooke / Régulier 5
LeMoyne / Régulier 3
Saguenay / Régulier 3

Documents à fournir

Preuve de citoyenneté
Citoyenneté canadienne [Documents doivent être notariés/certifiés]

Soumettez l’un des documents suivants pour que nous puissions vérifier votre citoyenneté

  • Certificat de naissance canadien ou acte de naissance
  • Certificat de citoyenneté canadienne
  • Confirmation de résidence permanente au Canada
  • Carte de résident permanent au Canada (les deux côtés de la carte)
  • Preuve de citoyenneté / résidence permanente canadienne en cours de traitement)

Si vous êtes né au Canada: une copie certifiée de votre certificat de naissance sur lequel sont mentionnés le nom légal, tous les prénoms, la date de naissance, le sexe, le lieu de naissance (ville, pays), les noms et prénoms des deux parents;

Si vous êtes né à l’extérieur du Canada, citoyen canadien ou résident permanent: une copie certifiée de votre certificat de naissance sur lequel sont mentionnés le nom légal, tous les prénoms, la date de naissance, le sexe, le lieu de naissance (ville, pays), les noms et prénoms des parents ET une photocopie du recto et du verso de votre carte de citoyenneté canadienne ou une photocopie du recto et du verso de la carte confirmant votre statut de résident permanent.

Lettres de référence
Deux (2) lettres de référence accompagnées du formulaire : « Évaluation du répondant » sont requises.

Pour le formulaire standardisé du répondant, cliquer ici.

Recommandation du chef d’unité
Une lettre de recommandation de votre directeur de programme ou chef d’unité de médecine familiale accompagnée du formulaire : « Évaluation du directeur de programme/site ».

Pour le formulaire standardisé à l’intention du chef d’unité (directeur de programme / site / UMF), cliquer ici.

Lettre de motivation
Une lettre d’intention décrivant vos motivations, vos aspirations et vos objectifs d’apprentissage en médecine d’urgence.

Curriculum vitae

Dossier académique

Photographie récente

Information importante

Condition générale

Détenir un grade de 1er cycle en médecine d’une université canadienne ou américaine agréée.

Avoir complété sa formation de deux (2 ans) en médecine de famille et être certifié du Collège des médecins de famille du Canada ou être dûment inscrit comme R-2 en médecine de famille.

Produire un certificat d’admissibilité du Collège des médecins du Québec dans le cas d’un diplôme d’une université autre que canadienne agréée.

Condition particulière

Contingent particulier : postes offerts aux candidats (excluant les DHCEU) qui sont inscrits dans une faculté de médecine canadienne ou américaine, ainsi qu’aux candidats (incluant les DHCEU) qui sont déjà inscrits dans une faculté de médecine québécoise dans le contingent particulier.

Procédure d’examen des dossiers de candidature

Les demandes présentées après le début de l’examen des dossiers le 30 septembre 2014 : ne seront PAS prises en considération

Les lettres de recommandation et les documents à fournir présentés après le début de l’examen du dossier le 30 septembre 2014 : seront prises en considération

Entrevues

Dates d’entrevues: Les entrevues auront lieu le MARDI 18 novembre 2014 la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke, au Pavillon Gérald La Salle, Z-7 pièce 3036. La durée de l’entrevue sera d’environ 20 minutes. Un courriel sera acheminé aux candidats retenus pour l’entrevue qui se déroulera à la Faculté de médecine et des sciences de la santé.

Les médecins de famille doivent posséder la compétence nécessaire pour traiter les conditions médicales urgentes via l’acquisition, durant leur programme de formation, de connaissances, aptitudes et attitudes spécifiques. En plus de cette formation de base offerte à tous les résidents de son programme, le Département de médecine de famille de l’Université de Sherbrooke offre un programme de formation complémentaire d’un an en médecine d’urgence pour ceux ou celles qui désirent faire de la médecine d’urgence à plein temps ou de façon significative dans leur future pratique médicale  ou encore s’impliquer éventuellement en enseignement.

Le programme de troisième année, agréé par le Collège des médecins de famille du Canada, permettra aux candidats qui réussissent l’examen national, d’obtenir le certificat de compétence spéciale en médecine d’urgence du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC-MU). La formation de ces médecins permettra d’assurer une dispensation optimale des soins d’urgence et de développer cette discipline médicale.

MÉTHODES D’APPRENTISSAGE ET MILIEUX  DE STAGES

La 3e année de formation en médecine d’urgence comporte, comme principale activité d’apprentissage, une série de stages cliniques dans des disciplines et des milieux choisis sous supervision de professeurs compétents. Les stages peuvent avoir lieu dans les différents milieux affiliés au programme. Tous les stages optionnels sont disponibles incluant la possibilité de 1 stage dans un milieu non agréé. Le stage en urgence communautaire peut se faire à Granby, Arthabaska, Jonquière ou Alma.

Le tableau ci-dessous décrit le curriculum et les milieux où les stages sont offerts.

Urgence

5 périodes

Soins critiques pédiatriques

2 périodes  

Urgence

±

SI pédiatriques

Soins Intensifs Médicaux

1 période

Soins Intensifs Chirurgicaux

1 période

Anesthésie

1 période

Options

2 périodes

Stage de compétence en urgence
2 stages d’Urgence (site de jumelage)1 stage d’Urgence communautaire1 stage CHUS –FL ou Hôtel-Dieu1 stage au choix CHUS – FL ou ou Hôtel-Dieu) ou Charles LeMoyne ou La Sagamie – Hôpital de Montréal pour enfants- CH Ste-Justine -CHUS FL et  HD-Ch LeMoyne-CSSS de  La Sagamie -CHUS FL-Ch LeMoyne-CSSS de La Sagamie –CHUS-Ch LeMoyne-CSSS de La Sagamie-Moncton 1.- Orthopédie2.- Plastie3.- Cardiologie4.- Neurochirurgie5.- Neurologie

6.- Radiologie

7.- Traumatologie

8.- Consultation en médecine interne

9.- etc…

CHUS FL au laboratoire de simulation et dans les locaux d’enseignement.

Le tableau qui suit présente les caractéristiques de chacun des milieux d’urgence des sites affiliés

URGENCE
CHUS

CHARLES-LEMOYNE
CSSS DE LA SAGAMIE

 

FLEURIMONT

HÔTEL-DIEU

 

 

Volume patients / an

44,562

43,517

69,771

51,620

Admissions

17,80%

18,27%

17.5%

14.1%

Civières

55,16%

52,40%

56%

48.8%

Pédiatrie (0-18 ans)

29,98%

7,38%

17.5%

19.17%

Psychiatrie

1,30%

7,35%

1,2%

3.7%

Trauma

14,82%

14,0%

14.3%

N/D

ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES PROGRAMMÉES

Durant l’année complémentaire en médecine d’urgence, le résident doit aussi participer aux activités pédagogiques obligatoires. Cette année de formation complémentaire permet aussi le travail en équipe et la participation du résident à l’enseignement au niveau prédoctoral et aux résidents de médecine de famille.

Au cours de cette année de formation complémentaire, le résident doit participer plus précisément à :

  1. Cours avancés en médecine d’urgence les lundis (2e et 4e semaine de stage)
  2. Club de lecture critique mensuel (chaque résident est responsable d’une session)
  3. Activités Mégacode et séance multidisciplinaire au laboratoire de simulation
  4. Cas simulés formatifs / séance « Tintin » (révision du livre de référence)
  5. Projet académique longitudinal avec une présentation à la Journée de la recherche clinique en médecine de famille (ou équivalent)
  6. Projet de groupe d’évaluation de la qualité et de l’exercice professionnel
  7. Sessions de techniques avancées sur cadavres
  8. Formation en ÉDU (Échographie au Département d’Urgence)
  9. Animation lors des ateliers d’urgence soins critiques

ÉVALUATION ET CERTIFICATION

A)       Évaluation formative :

  • Supervision constante et régulière durant tous les stages cliniques
  • Examen oraux simulés, examens formatifs lors des séances « Tintin »
  • Ateliers techniques (observation directe)

B)      Évaluation sommative :

  • Évaluation des stages cliniques par la fiche globale d’appréciation ;
  • Évaluation des métacompétences CanMEDS dans toutes les activités longitudinales du programme (projet académique, club de lecture, ateliers d’urgence soins critiques, laboratoire de simulation) ;
  • Examen du CMFC de certification de compétence spéciale en médecine d’urgence.

ADMISSION DES CANDIDATS

Pour procéder à une demande d’admission en médecine d’urgence, vous devez fournir outre votre dossier :

  • Une demande d’application via CARMS.
  • Deux (2) lettres de références ET une lettre de recommandation de votre directeur de programme ou chef d’unité (pour médecin en pratique).
  • Une lettre d’intention décrivant vos motivations, vos aspirations et vos objectifs d’apprentissage en médecine d’urgence.
  • Curriculum vitae du CARMS.
  • Photographie récente.

Conditions d’admission au Programme de résidence en médecine familiale – médecine d’urgence

  • S’engager à se présenter à l’examen de certification de compétence spéciale en médecine d’urgence du CMFC.
  • Avoir complété sa formation de deux (2) ans en médecine de famille et être certifié du Collège des médecins de famille du Canada ou être dûment inscrit comme R-2 en médecine de famille.
  • Début de formation : 1er juillet. Les retards de formation sont acceptés si raison académique ou de santé. Tout retard pour autre raison devra être évalué par la Direction du programme et le vice-doyen aux études médicales postdoctorales.

CRITERES DE SELECTION :

  • Entrevue
  • Dossier académique
  • Intérêt et motivation
  • Leadership, personnalité
  • La maîtrise du français parlé et écrit est essentielle

Le programme de formation complémentaire en médecine d’urgence de l’Université de Sherbrooke a reçu un agrément complet en 2010.

OBJECTIFS ÉDUCATIONNELS

Objectifs généraux
L’objectif général du programme est de former des médecins ayant une expertise spécifique en médecine d’urgence, selon les critères et objectifs du Collège des Médecins de Famille du Canada.

Pendant son année complémentaire, le résident devra acquérir les connaissances théoriques, les habiletés techniques, l’expérience et le jugement nécessaires pour pouvoir fonctionner seul dans un service d’urgence et contribuer à l’amélioration des soins médicaux d’urgence dans le milieu où il sera appelé à travailler. Il doit, durant cette troisième année de résidence, développer des connaissances et des habiletés spécifiques dans les différentes sphères de la médecine d’urgence, incluant la traumatologie, la réanimation cardiorespiratoire et cérébrale, la toxicologie, les soins préhospitaliers,
les urgences environnementales, la planification en cas de désastre, la pédagogie et la recherche en urgence.

LES COMPÉTENCES À ATTEINDRE EN FONCTION DES CanMEDS :
Objectifs spécifiques

EXPERT :

  • Reconnaître, évaluer, élaborer un diagnostic différentiel, investiguer et initier le traitement de tout problème majeur et/ou fréquent chez un blessé ou un malade;
  • Identifier les patients à risque versus ceux dont la condition médicale ou traumatique est moins grave;
  • Établir des priorités de traitement et s’occuper simultanément de plusieurs patients;
  • Initier de façon compétente et efficace le traitement dans toutes les situations mettant en danger la vie des patients;
  • Maintenir et stabiliser le patient gravement malade et référer de façon appropriée;
  • Traiter ses patients jusqu’à un niveau avancé tout en reconnaissant les limites de ses responsabilités et de sa compétence personnelle, au point de vue diagnostique et thérapeutique ;
  • Comprendre l’histoire naturelle de la maladie ou de la blessure se présentant comme urgente,
    les implications sociales et familiales, le concept de continuité de soins et connaître les ressources communautaires et hospitalières disponibles pour assurer le suivi;
  • S’occuper des cas majeurs en urgence dans un milieu rural à partir de ressources de la communauté médicale en place;

COMMUNICATEUR : C’est un élément clé et incontournable du travail à l’urgence :

  • Exposer clairement au patient et/ou à ses proches, son état de santé, les procédures ainsi que les options thérapeutiques ;
  • Transmettre avec exactitude les renseignements pertinents à des collègues ou d’autres professionnels et établir une compréhension commune d’enjeux, de problèmes et de plans avec les patients, leurs proches, des collègues ou d’autres professionnels ;

COLLABORATEUR : L’équipe d’urgence ne peut fonctionner sans une collaboration avec une équipe multidisciplinaire

  • Savoir interagir avec les intervenants impliqués et utiliser les connaissances et habiletés des autres professionnels de la santé ;
  • Faire preuve de leadership dans la gestion des situations urgentes ;

PROMOTEUR DE LA SANTÉ :

  • Définir les déterminants de la santé de la population et promouvoir la santé des patients,
    des collectivités et des populations ;

GESTIONNAIRE :

  • Être familier avec les éléments de gestion nécessaires à un fonctionnement approprié d’une
  • Salle d’urgence (évaluation de la qualité de l’exercice professionnel, etc.);
  • Connaître et implanter dans la communauté des services médicaux d’urgence pour les soins
  • Préhospitaliers, i.e. paramédicaux, services ambulanciers, systèmes de communication, programme de premiers soins, contrôle des poisons, éducation populaire, organisation des services médicaux d’urgence et planification en cas de désastre;

ÉRUDIT :

  • Développer un sens critique et une démarche scientifique par rapport à la pratique de l’urgence,
    selon les évidences, en recherche et en analyse critique de la littérature ;
  • Développer une compétence en pédagogie et en formation continue en médecine d’urgence.

PROFESSIONNEL :

  • Mettre en application des principes d’éthique qui justifient les décisions et actions thérapeutiques;
  • Être empathique.