Québec

Mis à jour le 20 novembre 2017

Université Laval

Université de Sherbrooke

Université de Montréal

McGill University

Information 2017-2018 (pour admission au 1er juillet 2018)

Présentation d’une demande d’admission au Québec

L’admission aux programmes de formation postdoctorale en année R-1 se fait par le biais de CaRMS et se limite aux diplômés des facultés de médecine agréées au Canada et aux États-Unis et aux DHCEU qui ont complété le processus de reconnaissance de l’équivalence de leur diplôme de médecine (M.D.) du Collège des médecins du Québec. Ces diplômés doivent être citoyens canadiens ou résidents permanents et ne jamais avoir entrepris d’études médicales postdoctorales au Canada ou aux États-Unis. Les DHCEU doivent de plus démontrer qu’ils répondent à la définition de « résident du Québec » du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec.

Diplômés des années antérieures

Au Québec, seuls les candidats diplômés d’une année antérieure n’ayant jamais amorcé de formation postdoctorale au Canada ou aux États-Unis peuvent être considérés via CaRMS.

Diplômés des États-Unis

Les diplômés en médecine des États-Unis qui voudraient suivre une formation postdoctorale au Québec, qui sont citoyens américains, mais qui ne détiennent pas la double citoyenneté Canada/USA doivent présenter leur demande en vue d’une admission dans un contingent spécial, le contingent particulier. Dans ce cas, vous devez communiquer avec le bureau des études médicales postdoctorales de l’université qui vous intéresse.

Les diplômés en ostéopathie des États-Unis (D.O) d’une école agréée par la Commission on Osteopathic College accreditation sont aussi admissibles selon les critères ci-dessus.

Diplômés munis d’un visa étudiant

Les règlements gouvernementaux au Québec ne nous permettent pas de considérer des étudiants diplômés d’une faculté de médecine hors-Québec détenant un visa. Par conséquent, nous ne sommes pas en mesure de prendre en considération les étudiants en médecine détenteurs de visas diplômés M.D. d’autres provinces. Nous pouvons toutefois prendre en considération les étudiants en médecine diplômés du Québec détenteurs d’un visa.

Diplômés hors du Canada et des États-Unis (DHCEU)

Les candidats, diplômés hors du Canada et des États-Unis (DHCEU) en médecine, qui n’ont pas complété le processus de reconnaissance de l’équivalence de leur diplôme de médecine et qui cherchent des renseignements sur la pratique de la médecine au Québec ainsi que sur la possibilité d’y effectuer une résidence, doivent s’adresser à l’organisme provincial régulateur pour se renseigner sur le processus d’évaluation. Veuillez communiquer directement avec le Collège des médecins du Québec (CMQ) pour de plus amples renseignements (voir ci-dessous):

Collège des médecins du Québec

2170, boul. René-Lévesque ouest

Montréal, Québec H3H 2T8

Tél. : 514 933-4441 ou 1-888-633-3246

ou sur le site Web : http://www.cmq.org/page/fr/reconnaissance-equivalence-diplome.aspx

Les DHCEU ayant complété le processus de reconnaissance de l’équivalence de leur diplôme de médecine et autorisés à postuler au Québec devront soumettre une copie de la lettre de détermination du statut des candidats à l’admission aux études médicales postdoctorales émise par la Conférence des vice-doyens aux études médicales postdoctorales des facultés de médecine du Québec (CVDFM) qui confirme qu’ils sont autorisés à présenter des demandes d’admission dans le contingent régulier. Les candidats autorisés par la CVDFM à présenter des demandes d’admission dans le contingent particulier doivent communiquer directement avec le bureau des études médicales postdoctorales des universités qui les intéressent.

Les DHCEU qui ont complété le processus de reconnaissance de l’équivalence de leur diplôme de médecine du Collège des médecins du Québec avant la date limite établie pour déposer une demande d’admission (Pour l’admission 2018 : 21 novembre 2017 à midi), peuvent être pris en considération dans le cadre du premier tour du jumelage de CaRMS.

Participation au deuxième tour du jumelage

Au Québec, il n’est pas possible pour un candidat qui n’était pas inscrit dès le premier tour de CaRMS de participer au deuxième tour.

La PREUVE DE CITOYENNETÉ doit accompagner toutes les demandes.