mohammad-asadi-lari-photo

Lauréats de premier cycle 2019

Mohammad Asadi-Lari
Mohammad est un candidat au doctorat/doctorat en médecine de première année à la University of Toronto. Mohammad s’est déplacé constamment à travers le monde : il est né en Iran, a vécu pendant environ sept ans de son enfance au Royaume-Uni, a passé son adolescence à Téhéran et a émigré au Canada en 2013 où il a terminé ses études, suivi d’études de premier cycle en physiologie à la UBC.

Sa fascination pour les sciences et l’innovation a commencé à se développer en neuvième année, dans le laboratoire de science de son école secondaire en Iran, et grâce à d’incroyables enseignants-mentors. Depuis lors, il a exploré (et publié) dans les domaines de la nanochimie, de l’immunologie du cancer, de la neurochirurgie et de la neuroscience.

Il y a quatre ans, Mohammad a cofondé STEM Fellowship, un réseau étudiant national qui crée des occasions pour d’autres étudiants dans les domaines des données massives relatives à l’éducation et les communications savantes. STEM Fellowship est maintenant une des plus grandes et reconnues initiatives locales des STIM du Canada, avec plus de 300 bénévoles et une présence sur plus de 20 campus dans presque chaque province.

Mohammad a dirigé et/ou a été conseiller lors d’initiatives au sein de la Commission canadienne pour l’UNESCO, la Croix-Rouge canadienne, les IRSC et plusieurs nouvelles entreprises en santé et éducation. Il est un directeur du conseil pour Apathy is Boring, le directeur du programme d’éducation préscience de la santé chez NextGenU.org, le vice-président junior en santé globale à la société médicale de la University of Toronto et un membre de la communauté des façonneurs globaux du Forum économique mondial (WEF).

Mohammad est un conférencier TEDx, et le lauréat d’un Prix national d’excellence 3M pour étudiants, un lauréat du prix de leadership Faces of Today de la UBC, un boursier de la Society for Scholarly Publishing, RBC Top 75 Immigrant de 2018 et un lauréat des médailles du Gouverneur général et de Science Olympiad.

charles-yin-photo-square

Lauréats de premier cycle 2019

Charles Yin
Charles Yin est un étudiant de doctorat/diplôme en médecine de cinquième année à la Western University où il termine actuellement son doctorat au département de microbiologie et immunologie. Son travail de thèse postdoctorale vise à éclaircir le rôle complexe des macrophages dans le développement de l’athérosclérose et des maladies du cœur. Avant ses études à la Western University, Charles a terminé un baccalauréat en sciences intégrées à la McMaster University.

Pendant ses études en médecine, Charles a démontré un intérêt particulier pour les déterminants sociaux en santé et la façon dont les fournisseurs de soins de santé font face aux injustices systématiques dans notre société qui mènent à des inégalités en matière de santé. Dans ce but, Charles a aidé à fonder la Alliance of Students Providing Interprofessional Resources and Education (ASPIRE), une organisation qui cherche à construire une clinique de services de soins primaires gérée par les étudiants à London, en Ontario qui fournirait des services de santé aux populations marginalisées qui n’ont pas accès aux soins. Travailler avec un conseil d’administration dédié et des étudiants bénévoles passionnés qui composent ASPIRE fut un des faits saillants de l’expérience à la faculté de médecine de Charles.

Charles a également été fortement impliqué dans la sensibilisation des jeunes aux sciences comme coordonnateur de site pour Parlons sciences et comme membre du conseil d’administration de la Thames Valley Science & Engineering Fair. Il a également été impliqué dans le travail de politique en santé et science par l’entremise de la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada et de l’Association des cliniciens enquêteurs stagiaires du Canada.

Charles a eu de la chance d’être appuyé pendant ses études par plusieurs bourses d’études et prix, la Bourse d’études supérieures du Canada Vanier, les bourses de recherche au doctorat de l’IRSC et le Prix John A. Thomas du département de microbiologie et d’immunologie.

yassen-tcholakov-photo-square

Lauréate postdoctorale de 2019

Docteur Yassen Tcholakov
Yassen Tcholakov est un résident de quatrième année en santé publique à l’Université McGill. Il a terminé sa formation en médecine à l’Université de Montréal, est titulaire d’une maîtrise de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, et de l’Université de Copenhague.

Yassen occupe actuellement le poste de président adjoint du réseau des jeunes médecins de l’Association médicale mondiale (AMM). Antérieurement, il a siégé au conseil d’administration de plusieurs organisations internationales, incluant en tant que président du Comité consultatif pour les stagiaires du Consortium des universités pour la santé mondiale et comme membre du conseil de la Fédération internationale des Associations d’Étudiants en Médecine.

La diplomatie en santé globale, la relation entre le commerce international et la santé et la protection de l’environnement font partie de ses nombreux intérêts. Il possède de l’expérience variée en revendication à titre de représentant des organisations comme l’Organisation mondiale de la Santé, l’Association médicale mondiale et la Fédération internationale des Associations d’Étudiants en Médecine devant les Nations Unies.

Le dévouement de Yassen envers l’éducation est persistant côte à côte avec ses efforts de transformer les expériences personnelles en occasions à partager avec des collègues. En tant qu’étudiant en médecine, il a été impliqué dans l’éducation des pairs en éthique médicale et dans la formation préalable au départ des étudiants qui suivent des stages à option à l’étranger. Il a également contribué à la création d’un cours en santé globale à l’Université de Montréal, qu’il continue d’offrir à ce jour. En tant que résident, il a poursuivi son implication dans le développement des compétences en organisant des évènements locaux et internationaux de formation pour les étudiants et les jeunes professionnels.

olivia-monton

Lauréate de premier cycle 2018

Olivia Monton
Olivia Monton est une étudiante de deuxième année en médecine à l’Université McGill. Avant de commencer ses études en médecine, elle a obtenu un baccalauréat en science et un baccalauréat en sciences de l’agriculture et de l’environnement à l’Université McGill.

L’expérience d’Olivia en collecte de fonds et en bénévolat a mené à la création de sa fondation, Live pour la cause, en 2014, qui appuie des organisations de charité locales et communautaires à Montréal. En tant qu’organisation orientée vers la communauté, la mission de Live pour la cause est d’impliquer, d’encourager et d’informer les gens de tout âge en ce qui concerne les aspects importants et enrichissants de l’implication dans le domaine de la philanthropie, avec l’objectif ultime d’améliorer la communauté montréalaise au sens large. Olivia vise à encourager les Montréalais et Montréalaises à approfondir leur compréhension et leur appréciation pour la philanthropie par l’entremise de participation dans des initiatives qui renforcent la communauté locale et venir en aide aux gens dans le besoin.

Olivia est également impliquée dans plusieurs comités d’étudiants, ce qui lui permet de contribuer à l’amélioration de l’enseignement médical et la formation fondée sur la simulation pour les étudiants en médecine, en plus de promouvoir la collaboration interdisciplinaire entre les différentes professions médicales.

Les réussites d’Olivia dans le domaine de la philanthropie ont été reconnues par son pays. Elle a récemment reçu la médaille commémorative du 150eanniversaire du Sénat de la part de l’honorable Judith Seidman et est la lauréate de la Médaille du souverain pour les bénévoles du gouverneur général du Canada. Elle a également reçu le Prix de leadership du docteur Dave Williams de la faculté de médecine de l’Université McGill.

kimberly-williams

Lauréate postdoctorale de 2018

Docteure Kimberly Williams
La docteure Kimberly Williams est actuellement l’ancienne présidente de Médecins résidents du Canada, l’organisation nationale qui représente plus de 9 000 médecins résidents canadiens.

Kimberly est une docteure résidente de quatrième année en psychiatrie à la University of Calgary et a été la co-résidente en chef au cours de la dernière année. Elle a été membre du conseil d’administration de l’Association médicale canadienne et a occupé le poste d’agente des affaires médicales sociales du réseau des jeunes médecins de l’Association médicale mondiale. Avant cela, elle a été la vice-présidente à la santé mondiale de la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada. Elle a également obtenu un baccalauréat en pharmacologie et une maîtrise en santé mondiale.

Kimberly et la docteure Watterson, une collègue résidente, ont créé Kolabo, une organisation associée à la University of Calgary qui travaille en collaboration avec la Catholic University of Allied Health Sciences en Tanzanie afin de créer un enseignement général et collaboratif pour les stagiaires en santé mentale. Depuis 2014, Kolabo a enseigné auprès de plus de 600 étudiants et diplômés en médecine et a financé la formation du deuxième psychiatre pour une population de plus de 10 millions de personnes en Tanzanie. Elle est une passionnée de la santé mondiale, qui comprend écrire sur des sujets importants dans ce domaine, incluant un chapitre dans l’ouvrage Millennials Speak : Essays on the 21st Century et dans les publications Upstream Medicine : Doctors for a Healthy Society, et Essentials of Global Health.

Une des parties les plus excitantes de sa carrière médicale jusqu’à présent a été d’assister au travail incroyable accompli par ses pairs et collègues qui ouvrent la voie conjointement pour améliorer l’état de la santé de la population au Canada et à l’étranger.

2017-sbsal-undergrad-kristen-barton

Lauréate de premier cycle 2017

Docteure Kristen Barton
Le docteure Kristen Barton a précédemment terminé le programme de baccalauréat/maîtrise intégré 4 +1 de la faculté de kinésiologie à la University of Calgary, où elle a obtenu les deux diplômes en moins de cinq ans. Actuellement, en tant qu’étudiante dans le programme de M.D./Ph. D. à la University of Calgary, elle est membre du programme « Leaders en médecine ». Le docteure Barton a soutenu avec succès sa thèse de doctorat en 2016 sur la recherche sur les blessures articulaires et l’arthrite et planifie faire carrière en chirurgie orthopédique à la fin de ses études en médecine. Son objectif de carrière est de continuer à promouvoir les résultats en santé afin d’améliorer la vie des Canadiens et des Canadiennes qui souffrent de maladies chroniques comme l’arthrose. Elle a découvert une passion dans l’enseignement des jeunes et des adultes impliqués dans des sports de haut niveau en ce qui concerne les blessures sportives et l’arthrose post-traumatique.

Le docteure Barton a été largement impliquée dans les activités pour les étudiants sur le campus incluant le cadre supérieur du programme « Leaders en médecine », le conseil de la faculté de la Cumming School of Medicine, le conseil de la Foothills Departmental Graduate Association et l’équipe de haute direction de la Graduate Students’ Association. En plus de cela, elle est entraîneuse adjointe pour l’équipe de soccer des femmes University of Calgary Dinos et une physiologiste de l’exercice pour le programme d’effort conjoint pour la vie active de la University of Calgary et le centre de prévention des blessures sportives. Elle siège actuellement au comité des appels étudiants en enseignement médical de premier cycle et le comité étudiant pour la revue académique.

Le docteure Barton a été reconnue plusieurs fois pour ses compétences exceptionnelles universitaires et en leadership, notamment grâce aux Bourses d’études supérieures du Canada Vanier, la Alberta Innovates Health Solutions MD/PhD Graduate Studentship, le prix Alberta Graduate Citizenship (cinq fois consécutives) et le Dr. Lydia Sikora Memorial Award.

2017-sbsal-postgrad-hasan-merali

Lauréat postdoctoral de 2017

Docteur Hasan Merali
Le docteur Hasan Merali est un chercheur universitaire de deuxième année au Centre for Global Child Health de la Hospital for Sick Children (SickKids), où il exerce également la médecine d’urgence pédiatrique. Il a obtenu son diplôme de premier cycle en études du Moyen-Orient à la Columbia University et son diplôme en médecine de la Harvard Medical School. Il a terminé sa résidence en pédiatrie à la Massachusetts General Hospital et sa bourse d’études en médecine d’urgence pédiatrique à l’hôpital SickKids. En 2015, il a reçu la plus importante bourse d’études à la Johns Hopkins University, la bourse d’études Sommer, pour terminer sa maîtrise en santé publique. Il est le coauteur de onze articles évalués par les pairs et deux chapitres de livres, et s’est vu octroyer une subvention de trois ans par la American Academy of Pediatrics afin de mettre en place le programme Helping Babies Breathe en milieu rural au Cambodge.

Plus récemment, il a mis au point conjointement un programme de trois semaines sur l’enseignement des soins spécialisés pour les nouveau-nés (SNCE) au SickKids Centre for Global Child Health qui vise à réduire la mortalité néonatale au Malawi, en Éthiopie et en Tanzanie. Il a livré l’information au Malawi et enseignement en Tanzanie en juin. En tout, 135 travailleurs de la santé de première ligne ont été formés en SNCE pendant neuf rondes de cours dans le cadre de l’initiative Canada-Africa Initiative to Address Maternal, Newborn and Child Mortality (CAIA-MNCM). Il s’agit d’un programme mise en place par un consortium d’organisations canadiennes et fondées par Affaires mondiales Canada.

Le docteur Merali détient également le titre de collège à la Bloomberg School of Public Health de la Johns Hopkins University, où il travaille avec la Johns Hopkins International Injury Research Unit. Sa recherche actuelle porte sur l’examen de facteurs associés avec l’utilisation du casque protecteur pour les enfants au Cambodge. De plus, il détient des fonds de recherche pour l’exploitation de nouvelles méthodes pour estimer l’utilisation du port du casque à Bangkok, en Thaïlande.

2016-sbsal-undergraduate-winner-christopher-charles

Lauréat de premier cycle 2016

Christopher Charles
Christopher Charles, PhD, est un épidémiologiste possédant une vaste expérience dans la conception, la mise en œuvre, la surveillance et l’évaluation de grands projets de nutrition en santé publique visant l’amélioration des femmes et des enfants défavorisés en milieu rural en Asie. Christopher est titulaire d’un doctorat en sciences biomédicales et médecine de la population de la University of Guelph, Canada et termine actuellement ses études de médecine à la Michael G. DeGroote School of Medicine à la McMaster University, Canada.

Christopher est l’inventeur du Lucky Iron Fish, une nouvelle technique à domicile d’enrichissement en fer actuellement utilisée dans plus de 75 000 foyers partout au monde. Il a œuvré en tant qu’expert-conseil en santé publique et en nutrition pour plusieurs ONG et agences de l’ONU dans la région, et conseille le Ministère de la Santé du Cambodge dans le développement de politiques nationales en nutrition. Ses champs d’intérêts de recherche sont liés à l’équité en matière de la santé et la justice sociale, des approches à base alimentaire pour améliorer la nutrition, la santé des mères et des enfants et des méthodes novatrices pour améliorer la sécurité alimentaire. Christopher commencera sa formation en résidence en anesthésiologie cet été à la University of Toronto.

2016-sbsal-postgraduate-winner-ashley-miller

Lauréate postdoctoral de 2016

Ashley Miller
Ashley Miller est une résidente de quatrième année en médecine interne générale à la Memorial University of Newfoundland, où elle a terminé sa formation en résidence de base en médecine interne. Elle a obtenu son diplôme en médecine à l’Université d’Ottawa, où elle fut sélectionnée comme une des premières participantes au programme de formation en leadership. Ses champs d’intérêts cliniques incluent les maladies chroniques complexes et les soins de fin de vie, et elle aspire à cultiver une carrière qui combine une pratique généraliste et l’administration et le leadership en politique de santé.

Le parcours d’Ashley à travers la formation en médecine et la résidence a été défini par ses nombreuses contributions à l’enseignement médical au Canada et aux environnements de politique de santé. En tant que vice-présidente de revendication pour la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada (FEMC), elle a exercé des pressions pour de la diversité socioéconomique accrue dans les admissions aux facultés de médecine. Dans le cadre de ses diverses fonctions au conseil d’administration de Médecins résidents du Canada (MRC), plus récemment à titre de vice-présidente, Ashley a été une défenseure acharnée pour la planification socialement responsable des ressources humaines en santé. Elle est une membre de longue date du conseil d’administration de l’organisme Médecins canadiens pour le régime public (MCRP), où elle a eu le privilège d’apprendre aux côtés de champions passionnés de la réforme des soins de santé fondée sur les preuves. Elle participe activement au niveau local en tant que membre résident du conseil d’administration de la Newfoundland and Labrador Medical Association et contribue largement au développement de son programme de formation dans une sous-spécialité nouvellement agréé.

sbsal-winner-eve-purdy

Lauréate de premier cycle 2015

Eve Purdy
Eve Purdy est une étudiante diplômée en médecine de quatrième année et sera bientôt une résidente en médecine d’urgence à la Queen’s University. Elle possède également une passion pour la prestation des services d’éducation, l’érudition et le leadership. Pendant ses études à la Queen’s University, elle a préconisé sur plusieurs comités pédagogiques au nom de ses pairs. Ces efforts ont précipité la création d’un curriculum focalisé sur la résilience et elle continue de défendre la cause pour une évaluation du contexte éducatif de l’étudiant en médecine.

La nature curieuse et collaborative d’Eve met en contexte son implication importante dans le domaine de l’enseignement médical à libre accès. En ligne, elle s’est distinguée comme chef de file grâce à son blogue intitulé manuetcorde.org, en tant que conseillère pour le site Web medskl.com, comme médiatrice des médias sociaux pour la FEMC, en tant qu’organisatrice étudiante de la conférence internationale sur les médias sociaux et les soins intensifs et comme éditrice pour le site Web BoringEM.org et la série de cas MedICs de ALIEM.com. Elle fait continuellement appel à ses compétences et ses connaissances acquises pour façonner le milieu éducationnel de sa faculté locale, trouvant et créant des façons de contribuer en tant que conférencière, animatrice, conceptrice de curriculum et mentor. Eve favorise délibérément un espace en ligne positif où les étudiants et les membres de la faculté de la Queen’s University peuvent interagir. Une érudite de cœur, elle est dévouée à l’étude de la façon dont les ressources et environnements en ligne ont un effet sur l’apprentissage et le résultat aval le plus important et les soins aux patients. Pour renforcer son habileté d’effectuer de la recherche de haute qualité et de continuer à innover dans le domaine de l’éducation, elle entend compléter une maîtrise en enseignement médicale vers laquelle les fonds de ce prix seront appliqués.

sbsal-winner-jesse-kancir

Lauréat postdoctoral de 2015

Jesse Kancir
Jesse Kancir est un médecin résident en santé publique et médecine préventive à la University of British Columbia et un chercheur Chevening de 2014-2015 à la University of Cambridge où il est un candidat d’une maîtrise en philosophie dans le domaine de la politique publique se concentrant sur l’innovation et l’intégration des systèmes en soins de la santé. Il est un boursier d’Action Canada en 2014-2015 et est actuellement un membre public du conseil de l’Association des facultés de médecine du Canada.

Les antécédents de Jesse mélangent de l’expérience dans les secteurs publics, privés, académiques et sans but lucratif pour façonner ses champs d’intérêt en médecine et en santé. Ses champs d’intérêt en enseignement médical et en politique de la santé trouvent leurs origines dans ses études de premier cycle à la University of Waterloo et sa formation postdoctorale à la London School of Economics où il a reçu le Prix Brian Abel-Smith pour le meilleur rendement dans le programme de politique de santé internationale (économies de la santé).

En terminant sa formation en médecine à la University of Toronto, Jesse était impliqué dans plusieurs efforts qui ont augmenté la présence des humanités médicales dans l’enseignement de la médecine au premier cycle. Il poursuit également un engagement actif dans les activités de leadership étudiant à l’échelle locale, provinciale et nationale. Il a occupé le poste de président de la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada et de directeur du conseil d’administration de l’Association médicale canadienne et du Service canadien de jumelage des résidents.

sarah-mcisaac-photo1

2014

Sarah McIsaac
Sarah est une fervente défenseure pour l’innovation dans le domaine de l’enseignement des soins de santé et elle continue à améliorer l’instauration d’un environnement de coopération, de collaboration et de leadership parmi les étudiants en médecine, les résidents et le personnel. En 2010, elle a obtenu son diplôme avec mention du Royal College of Surgeons en Irlande. Au cours de ses études de premier cycle en médecine en Irlande, ses compétences en leadership et son intérêt dans le domaine de l’éducation se sont approfondis grâce à des activités comme capitaine d’une union sportive et conférencière de paires. De retour au Canada pour sa résidence, elle a été encadrée par les directeurs de son programme, la docteure Desiree Persaud et le docteur Rob Anderson. Dans le cadre d’une approche collaborative, Sarah a travaillé à la création, à la conception et à la mise en œuvre d’une plateforme d’apprentissage par voie électronique pour les stagiaires du programme de formation postdoctorale en anesthésiologie de l’ÉMNO. En plus, Sarah a assumé de nombreux rôles de direction pendant sa résidence. Elle est actuellement la résidente en chef adjointe du programme combiné en anesthésiologie de l’Université d’Ottawa/de l’ÉMNO. Elle joue également un rôle actif dans le leadership provincial et est actuellement la représentante résidente au sein du comité exécutif de la section sur l’anesthésiologie de la Ontario Medical Association.

pbach-photo1

2013

Paxton Bach
Paxton s’intéresse vivement à la santé mondiale et à la défense de la cause de la santé. Au cours de ses études médicales à la Queen’s University, il a occupé différents postes de direction à l’échelle locale, nationale et internationale, y compris le poste de vice-président 2012-13 de la santé globale pour la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada et le poste de président de la FEMC-Canada auprès de la International Federation of Medical Students’ Associations. Dans ces rôles, il a contribué au soutien de programmes administrés par les étudiants, dirigé des initiatives de promotion et favorisé de meilleures occasions dans le domaine de la santé mondiale pour les étudiants en médecines d’un bout à l’autre du pays.

Start typing and press Enter to search